EN DIRECT – Galtier chez Rothen: “Mbappé incarne le projet, mais n’est pas au-dessus du club”, assure le coach du PSG

L’interview est terminée, les meilleurs extraits sont à retrouver sur le site

Galtier assure à Larqué que ses décisions n’ont jamais été remises en question au PSG

“Si ça avait le cas, je ne serais plus l’entraîneur du Paris Saint-Germain”.

Galtier rêve-t-il de soulever le trophée de la Ligue des champions ?

“À 56 ans, on ne rêve plus, mais on va beaucoup travailler pour y arriver”.

Galtier sur le mercato d’hiver: “On ne peut pas tout doubler, tout tripler”

“On va voir, c’est très difficile de se positionner. Le Bayern, c’est dans trois mois. Le mercato d’hiver, on va voir ce qu’il va se passer. Hier, j’étais à l’UEFA dans une réunion avec des entraîneurs. On est tous dans l’attente de savoir ce qu’il va se passer pendant la Coupe du monde”.

“On ne peut pas tout doubler, tout tripler, le groupe a besoin de bien vivre ensemble. Ce n’est pas évident pour certains. On a des très bons jeunes, Bitshiabu, Zaïre-Emery… C’est aussi ça le projet”.

Galtier sur les joueurs qui ne saluent pas les supporters à la fin des matchs

“On y travaille. On n’a pas les résultats escomptés, mais c’est un travail permanent. Après, c’est toujours difficile. Dieu sait que les supporters sont présents, il y a une grosse ambiance au Parc, ils sont à l’extérieur, ils sont omniprésents. Au Parc, quand ça pousse, c’est important. Que les joueurs rentrent directement, c’est un débat dans tous les clubs. On doit y remédier, on y travaille. Mais il faudra sans doute plus les sensibiliser”.

Mbappé au-dessus du club? “C’est faux”, répond Galtier

“C’est faux. Kylian a pris une décision difficile à prendre. Évidemment qu’il est amoureux du PSG, mais il avait un regard très attentif sur le Real Madrid. Merci pour notre Ligue 1, pour les joueurs, pour moi. Est-ce qu’il est au-dessus du club? C’est faux”.

“Il incarne le projet. Il ne peut y avoir aucun doute sur cela. Quand je dis qu’il incarne le projet, ce n’est pas qu’il est au-dessus du club. Il est au même niveau que tous les autres joueurs, que Leo Messi qui a une carrière incroyable, qui est le plus grand joueur de l’histoire du football. Kylian est au même niveau que Neymar”.

Galtier sur Luis Campos: “Il m’a transformé”

Sur ses “rares” désaccords avec Campos: “Sur la manière de gérer, sur les enchaînements de match, on peut avoir un regard différent sur l’équilibre des temps de jeu, savoir à quel moment de faire un bisou à untel… Mais il y a l’obligation de résultats”.

Sur sa façon de travailler avec Campos: “Il m’a transformé, sur l’approche, sur ce que les gens attendent. Il m’a choisi avec Gérard Lopez à Lille, on a passé trois années extraordinaires. J’ai changé de façon radicale sur le métier. Mais j’ai une très grande liberté sur mon staff et les compositions d’équipe”.

Luis Campos sur Christophe Galtier: “Un énorme plaisir de travailler avec lui”

Luis Campos: “Je pense qu’il mérite cette opportunité d’être entraîneur d’un grand club comme le PSG. Il l’a gagné, pas à pas. Il mérite d’être là. On est très content de l’avoir dans ce projet. Il est un entraîneur de projet, il comprend que le projet du club est plus important que lui. C’est un homme honnête, travailleur, sincère. On n’est pas tous les jours d’accord, mais en parlant, on arrive toujours à la solution. C’est un énorme plaisir de travailler avec lui tous les jours”.

Galtier répond à ceux qui remettaient en cause sa légitimité

“J’ai entendu quelqu’un dire qu’on attendait George Clooney et que c’est Dany Boon qui est arrivé. Je souhaite à beaucoup de personnes d’être Dany Boon… J’ai été choisi par le président. Luis Campos voulait que je vienne. Je me sens légitime. Quand je prends une décision, il y a beaucoup de gens autour de la table que j’interroge pour savoir si je suis dans le vrai ou pas”.

Galtier: “Je ne suis pas un entraîneur qui cherche l’autorité”

“Je ne suis pas un entraîneur qui cherche l’autorité. Je suis très naturel, j’ai besoin de relations humaines fortes avec les joueurs, mais chacun doit rester dans sa position. À un certain moment, si je veux aller là, je suis convaincu que c’est le bon chemin, on le travaille en amont avec les équipes médicales, tactiques… Après, il faut amener les joueurs à adhérer. Ça ne passe que par le dialogue. Je ne suis jamais passé en force dans un vestiaire”.

Galtier “blessé” par la polémique déclenchée par Julien Fournier

“Des paroles blessent. L’ancien directeur de l’OGC Nice qui envoie un truc incroyable ici, évidemment que ça blesse avant PSG-Nice. Quand vous êtes entraîneur, que partout vous avez travaillé de la même manière, et sur le fait de prendre soin de la santé des joueurs… Voir cette sortie… Si je n’avais pas été entraîneur du PSG, il n’y aurait jamais eu cette sortie”.

Galtier sur les polémiques extra-sportives

“Sur les sujets hors football, je savais qu’il y aurait une grande exposition. Je pense être très honnête et très entier. Je n’appréhende pas la relation avec les médias. Tout est multiplié avec le PSG, tout est peut-être exagéré. Il faut écrire, faire des lignes, faire des émissions, tout est polémique. Mais je ne pensais pas qu’on irait aussi loin. En aucun cas”.

Sur la polémique du char à voile: “Veille d’un match de C1, mon premier au Parc, je n’aurais jamais imaginé [que la question soit posée sur l’écologie]. Je regrette d’avoir fait de l’humour à ce moment là. J’aurais pu à un autre moment, mais c’était de l’humour. Cela n’a pas été perçu comme cela. Comme quoi on ne peut plus faire d’humour. Mais à l’Assemblée nationale, il y a une députée qui a fait de l’humour, elle avait imaginé que j’avais une Lamborghini… Je pensais pas qu’il allait y avoir autant de sujets comme cela”.

Galtier sur sa décision d’entraîner le PSG

“Quand Luis Campos m’a parlé de ce sujet, la première personne concernée a été mon épouse. Je lui ai dit qu’il fallait que j’arrête mon métier si je refusais. Quand vous avez cette opportunité, il faut y aller. Je remercie mon président, qui a été très clair dès le début sur son choix. On en a parlé, beaucoup. Quand il a décidé de me choisir, j’étais évidemment très heureux. C’est une opportunité pour moi, encore plus pour un entraîneur français”.

Galtier sur sa façon de travailler avec le groupe

“Les joueurs sont capables d’évaluer ce que vous êtes capable d’apporter à l’équipe. Il y a une prise de contact avec les joueurs, les internationaux. (…) Vous avez des échanges en permanence avec [les cadres, ceux qui ont le plus de vécu]”.

“Si les joueurs n’adhèrent pas, tout le monde se remet en question. Mon staff et moi, on se remet en question. On doit toujours leur proposer des choses auxquelles ils adhèrent sur le plan tactique ou technique. Quand on a changé de système, si j’avais senti que ça ne conviendrait pas, on ne peut pas y aller”.

Galtier: “À l’heure où je vous parle, il n’y a pas eu un dérapage”

“Le Neymar que j’ai rencontré, c’est un très grand professionnel, qui se prépare pour les séances, qui arrive très tôt, qui ne manque aucune séance. C’est un ensemble de choses. Il y a une prise de conscience de sa part et de son organisation autour de lui. Évidemment qu’il y a cet objectif Coupe du monde”.

“Et puis je pense que nous avons été très clair avec tout le monde, avec Luis Campos quand nous avons pris l’équipe: personne au-dessus de l’équipe. A l’heure où je vous parle, il n’y a pas eu un dérapage”.

Galtier confie ce qu’il a dit à Neymar pendant la préparation

“Neymar est arrivé le 4 juillet, fit, prêt. Je ne lui ai pas parlé tout de suite. Lors des dix premiers jours, j’ai été très observateur. Les entretiens individuels se sont faits au Japon. Je lui ai dit que j’étais très heureux d’être son entraîneur. C’est la première des choses. Ensuite, je lui ai dit que j’avais lu beaucoup de choses, mais que j’étais ici sans aucun a priori. Que j’allais juger sur place. Et heureusement”.

Galtier sur l’implication de Messi

“Ce sont avant tout les joueurs qui font l’effort et le travail. Pour Messi, il faut avoir un très grand respect. Il a quitté sa vie, sa ville, en arrivant à Paris et en quittant Barcelone. Il a été blessé, il a eu un long Covid. Mais Leo, dès ses premières séances, il s’est investi. Il est très grand footballeur, mais aussi un joueur. Il aime jouer, il aime le jeu. C’est quelqu’un qui observe beaucoup, qui analyse, qui sourit et rit énormément”.

Pendant les matchs, Galtier ne “s’interdit pas” de sortir l’une des trois stars

“Je suis très lucide, toujours attentif et exigeant sur ce que je veux voir de mon équipe. Les matchs de C1 ne ressemblent pas à ce qu’il se passe en championnat. Quand vous avez la chance d’avoir ces trois stars, vous devez faire en sorte de monter une équipe qui va compenser notre déséquilibre, faire respecter notre équilibre”.

“Quand on a le bonheur trois joueurs comme ça, je dois faire en sorte – c’est ma responsabilité – d’organiser l’équipe autour de ces trois là. Après, il y a l’histoire du match, la fatigue. Le scénario peut m’imposer la décision de sortir l’un des trois. Je ne me l’interdis pas. Contre la Juventus, c’est Leo Messi qui est sorti, j’ai renforcé le milieu de terrain, j’ai injecté de la sortie. Il est toujours important d’en avoir au moins deux sur trois sur le terrain. Car croyez-moi, pour l’adversaire c’est un gros problème”.

Galtier sur la MNM: “C’est autour d’eux qu’il faut construire”

“Quand vous avez ces trois joueurs de qualité incroyable, il faut jouer avec leurs qualités. C’est autour d’eux qu’il faut construire. Ma réflexion sur le système à trois milieux vient aussi de là. D’autres animations peuvent arriver”.

Galtier a réuni la “MNM” lors de l’avant-saison pour la gestion du temps de jeu

“Au Japon, j’ai réuni Leo, Ney et Kylian. J’ai abordé ce sujet (de jouer tous les matchs), avec le calendrier très particulier. Ils m’ont appris une chose. Ils m’ont dit: «Au moment où vous voulez nous sortir, c’est le moment où l’adversaire est en train de lâcher et que ça devient plus facile pour nous. C’est là où on va prendre un énorme plaisir à en rajouter un». Je leur ai dit qu’il y aurait une gestion à un moment donné. (…) Mais à un certain moment, si vous voulez gagner, vous ne pouvez pas sortir Messi, Neymar et Mbappé”.

Galtier sur la MNM: “Ils ont une relation permanente”

“Ils jouent ensemble. Ils ont une vraie relation permanente à l’entraînement, tous les jours. Ils se cherchent les uns et les autres. C’est une réalité du quotidien. Ce sont trois grands joueurs avec des personnalités différentes, des âges différents. Ils savent très bien qu’ils réussiront en jouant les uns pour les autres”.

Galtier sur la nécessité d’avoir Mbappé, Neymar et Messi dans leur “zone préférentielle”

“On pouvait créer de grosses situations, mais on pouvait en subir (contre Benfica). En bloc bas, la moindre faute donne un coup franc, un corner. J’attendais le retour en forme athlétique des milieux. Je savais qu’on allait changer de système. J’ai pris la décision de changer de système avant Marseille. Pour avoir plus de densité à l’intérieur du jeu, récupérer le ballon plus haut. Mais aussi pour que nos trois fantastiques puissent se retrouver chacun dans leur zone préférentielle: Kylian un peu plus à gauche, Ney dans le coeur du jeu. Ça a été très bien fait contre Marseille. (…) Quand vous avez Verratti et Danilo, ça vous donne deux possibilités, avec notamment trois centraux”.

Galtier sur le changement de système tactique

“Il a fallu travailler sur un système au départ. C’était très clair avec Luis Campos. Un schéma différent par rapport à la saison dernière. Au fur et à mesure, je l’ai fait évoluer pour deux raisons. La première: nous avons recruté trois milieux de terrain, arrivés très tard dans la préparation. Avec des degrés de forme très différents. (…) Ce système [à trois défenseurs centraux] a ses limites, notamment pour les deux milieux”.

“Ce système avec deux milieux et trois offensifs vous laisse soit en bloc haut, soit en bloc bas. Il n’y a pas de juste milieu. Pour avoir ce juste milieu, il faut ajouter ce milieu”.

Galtier fait un premier bilan

“J’ai un groupe de grande qualité, avec lequel je prends plaisir à travailler. Il y a une grande attente autour du club, de l’équipe. Depuis le début de la saison, j’ai des joueurs présents au quotidien, qui se sont très bien préparés en amont, qui ont une grande envie de réaliser quelque chose ensemble. C’est très important, ça a été un des axes importants de mon travail. Sur ces 15 premières journées, on a des stats très intéressantes, on est devant, on est invaincus”.

C’est parti !

Cet entretien exceptionnel est à suivre sur le direct radio RMC et en vidéo sur la chaîne Twitch RMC Sport.

Avant l’interview, Christophe Galtier joue… au Kikadi

En attendant le début de Rothen s’enflamme, Christophe Galtier prend part au traditionnel Kikadi dans le Super Moscato Show !

Rendez-vous à 18h

Christophe Galtier est l’invité exceptionnel de Rothen s’enflamme à partir de 18 heures. L’entraîneur du PSG répondra aux questions de Jérôme Rothen, Jean-Louis Tourre, Jean-Michel Larqué et Mathieu Bodmer.

Une interview à suivre en direct sur la radio RMC, mais aussi dans ce live RMC Sport et en vidéo sur la chaîne Twitch RMC Sport.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *