France : Terrible désillusion pour les Bleues, qui finissent l’Euro sans médaille… Revivez ce match dingue (27-25) avec nous

19h56 : C’est quand même terrible de finir ainsi un tournoi qui se déroulait à ce point à la perfection pendant les six premiers matchs. Sur ce, on vous laisse là-dessus pour ce soir, en se rappelant quand même que cette équipe reste championne olympique en titre, et avec de sérieux motifs d’espoir pour des lendemains plus radieux. Merci encore de nous avoir suivis, à très bientôt les amis !

19h50 : « C’était impossible avec ces arbitres », peste Olivier Krumbholz au micro de BeIN Sports, en pointant une ambiance « pourrie » par les supporteurs monténégrins, qui ont notamment contribué à faire arrêter quelques secondes la partie en fin de match, après avoir jeté du papier toilette sur le terrain. Le sélectionneur ne se cache pas totalement derrière ça, mais il y fait vite référence malgré tout dans sa première réaction.

70e : C’est fini sur le score de 27-25, quelle terrible désillusion, quand on sait que les six premiers matchs étaient parfaits dans cet Euro, y compris contre ce même adversaire. Le passage de Skopje à Ljubljana a été terrible pour les joueuses d’Olivier Krumbholz, qui finissent à une quatrième place qu’on n’imaginait pas, même dans le pire des scénarios.

69e : Cette fois, pas de miracle, tout va de travers dans les dernières minutes, à l’image d’un nouveau but de Brnovic et d’un penalty au-dessus derrière de Grâce Zaadi (26-24) ! Il reste moins d’une minute mais c’est dur d’y croire là.

68e : Noooooo, encore une décision très litigieuse sur un passage en force sifflé contre nos Bleues. Ça va devenir de plus en plus compliqué cette affaire, et Krumbholz est comme un fou sur le côté.

67e : Au tour de Grâce Zaadi d’être à nouveau impeccable sur un jet de 7 mètres (25-24). « Moneeeeeey time » again guys

66e : Attention là, break pour le Monténégro sur un nouveau penalty de Radicevic (25-23).

65e : Olala Batinovic est vraiment rentrée dans la tête des attaquantes tricolores : deux nouvelles parades dans cette fin de première prolongation. 2-1 seulement en 5 minutes en tout cas, la guerre des tranchées est officiellement déclarée.

65e : Pletikosic s’infiltre et redonne l’avantage au Monténégro (24-23).

63e : C’est sévère là oooooh ces 2 minutes contre Valentini, via une très looooooongue utilisation de la vidéo en plus. Ça va être chaud, à ce moment-là, d’en sortir indemne.

63e : Ouiiiii, quel sacré match de Lucie Granier sur l’aile droite : elle s’arrache pour égaliser (23-23) après un tir entre les jambes de Batinovic.

61e : C’est parti pour une prolong qu’on vous annonce étouffante !

19h26 : Avons-nous retrouvé nos esprits ? Certainement pas ! Quelle fin de match les amis ! On se régale en tout cas, et malgré tous les défauts affichés par l’équipe de France ce soir, on ne peut que saluer cette pugnacité pour aller accrocher cette prolong miraculeuse.

60e : Ouiiiiiiiiiii, rendons-lui Graaaaaaaaaaaaaaace ! Les nerfs solides de Grâce Zaadi, c’est quelque chose : elle trompe Batinovic et arrache la prolong (22-22), quasiment au buzzer. On file donc en prolong.

60e : Ouiiiii le petit miracle, le penalty pour égaliser à deux secondes de la fin, après une perte de balle monténégrine et un geste d’antijeu derrière !

60e : Noooooooo, pas toi Deborah Lassource, pas après tout ce que tu as fait. Elle fonce dans la défense monténégrine, tire à côté, et se fait sanctionner d’un passage en force à 35 secondes de la fin). Ça ne sent pas bon du tout…

59e : C’est pas vrai !!!!!! En mode bulldozzer, Jaukovic transperce la défense bleue et redonne l’avantage (22-21) au Monténégro ! La Bombonera est de retour là.

58e : Radicevic égalise sur penalty (oh oh).

57e : Nze Miiiiiiiiiiiiiiiiinko pour passer devant, quelle folie là (20-21). Opération hold-up activée !

56e : Deborah Lassource Ballon d’or !

On ne l’attendait pas aussi énorme dans cette fin de match, mais Deborah Lassource remet l’équipe de France totalement au contact (20-20). La clim est en route à Ljubljana !

55e : Ouiiiiiii le petit lob bien exécuté pour Lassource (20-19). Alors peut-être…

52e : Batinovic est injouable, ou pas loin

Aaaaaah, elle est surhumaine cette Batinovic dans le but monténégrin. Sur une grosse tentative de Kanor, elle balance sa jambe à 8m77 du sol, ce qui lui permet d’enlever le tir français de sa lucarne (20-18).

51e : Avec beaucoup de réussite, Orlane Kanor permet à son équipe, d’un tir freiné par un contre monténégrin, de revenir à 2 buts (20-18). Moins de 10 minutes pour tenter d’inverser la tendance.

49e : Enorme coup de gueule de Krumbholz sur temps mort à coups de « vous ne jouez pas, bordel ». Y aura-t-il un effet bénéfique ?

48e : La France se fait sacrément bouger au poste de pivot cet aprem (malgré la présence de Foppa dans le 7 majeur du tournoi), et une nouvelle faute d’Edwige permet à Radicevic de redonner trois buts d’avance au Monténégro (20-17).

46e : OMG, la France va jouer à 4 joueuses de champ contre 6, après un plaquage mon-stru-eux de Kanor sur Jaukovic, complètement sonnée sur le coup (18-17). Il va falloir résister à ce fait de jeu là, je vous le dis.

43e : Ah le coup dur pour les Bleus avec les 2 minutes d’exclusion de Tamara Horacek, juste après avoir inscrit le but de l’espoir (18-16).

38e : Esseeeeeeeeeptionnel ça l’enchaînement parade de Darleux pour éviter le -4, puis « touch down » hypra audacieux (et oui, on mélange tous les sports sur 20 Minutes, on est comme ça). Et ça finit par une délicieuse roucoulette de Lucie Granier (16-14). Ça fait un bien fou cette action d’éclat.

37e : Il y a le feu dans la maison bleue !

Floriane André se déchire sur un tir de loin pas dingue, et dans la foulée, Batinovic sort un nouvel arrêt miracle à bout portant face à Foppa. Un enchaînement symbolique de ce match en train de basculer côté monténégrin (16-13). Temps mort d’urgence de Krumbholz pour tenter de stopper l’hémorragie. Un but en sept minutes donc pour l’équipe de France (ouch).

34e : Attention danger, nouvelle parade de Batinovic sur un tir de Nze Minko (7 arrêts à plus de 50 % pour elle), et deux buts d’avance (15-13) pour le Monténégro dans une ambiance incandescente (on se croirait presque à un derby de Belgrade entre le Partizan et l’Etoile Rouge en basket).

33e : Nooooooo, ce qu’elle est naïve cette passe de Valentini, interceptée, et qui flingue une contre-attaque qui aurait permis aux Bleues de reprendre l’avantage (13-13).

31e : C’est repartiiiiiiii, allez là ! Après 6 arrêts en première période, Cléopâtre Darleux cède un peu sa place à Floriane André dans le but pour recommencer.

30e : Grbic permet au Monténégro d’être en tête à la pause

Alala, ce n’est pas possible ça ! Trop attentistes défensivement sur ce coup, les Tricolores laissent Grbic tenter un dernier tir lointain. Et la joueuse monténégrine fait mouche de manière assez incroyable au buzzer. 13-12 pas illogique pour cette équipe agressive, qu’on trouve davantage transcendée par l’enjeu que nos Bleues, notamment sur les ballons qui traînent.

29e : La luluuuuuuuuuuuu de ouf pour Estelle Nze Minko pour offrir l’avantage aux Bleues (11-12), alors que la mi-temps approche.

28e : La France encore en échec sur une tentative de lob face à la géante Marta Batinovic. Cette fois, c’est la bande à Krumbholz qui est en infériorité numérique, la gardienne monténégrine en profite donc pour tirer directement dans le but français délaissé par Darleux, mais elle trouve le poteau. Toujours 11-11 donc, et des Bleues pas malheureuses !

26e : Si on pouvait avoir un mini doute sur l’importance accordée par les deux équipes à ce match pour la quête d’une médaille de bronze, vache, les visages des joueuses monténégrines en transe lors du temps mort là, c’est quelque chose.

25e : Et biiiiim, 2 minutes à nouveau, cette fois pour Pavicevic, qui coupe avec beaucoup trop d’agressivité la contre-attaque tricolore lancée par Lucie Granier, après une jolie interception sur le coup (11-10).

22e : Waaaaah cet attentat en bonne et due forme sur Laura Flippes, qui parvient on ne sait comment à inscrire le « and one » (comment ça on est plus ballon orange que balle qui colle ?). Toujours 10-9 pour les Monténégrines, mais elles se retrouvent pour la troisième fois du match en infériorité numérique.

20e : La défense monténégrine est tout simplement monstrueuse là pour couper une passe vers l’ailière Lucie Granier. L’ambiance a l’air de transcender les joueuses des Balkans (10-8).

17e : Intéressante cette nouvelle exclusion temporaire de Brnovic, qui est montée très haut pour mettre une pression de dingue sur Orlane Kanor. Ça se goupille bien sur ce coup, mais l’intensité est clairement monténégrine jusque-là (8-7).

15e : Aïe, le Monténégro reprend l’avantage pour la première fois depuis le but initial de Grbic à 1-0 (7-6).

13e : Et 6 sur 7 aux tirs pour les Françaises avec ce dernier but de Grace Zaadi, c’est propre mesdames (5-6).

10e : Aaaaaaah ces pertes de balle…

Gros point noir dans ces dix premières minutes côté tricolore : les quatre balles perdues en attaque, mais Lucie Granier permet tout de même aux Bleues de reprendre l’avantage (4-5).

9e : Et hop, 2 minutes pour Brnovic pour une faute sur Zaadi, et Valentini se montre efficace pour reprendre deux buts d’avance (2-4).

7e : Ohoh la contre-attaque de maboule d’Estelle Nze Minko, qui attaque très bien son match, comme toute l’équipe de France (1-3).

5e : Cléopâtre Darleux déjà « on fire »

Deux grosses parades consécutives pour la gardienne tricolore, et Laura Flippes permet à la France de passer devant (1-2).

2e : Et hop, super taf de Nze Minko qui décale Valentini sur l’aile, et égalisation française (1-1).

1re : Le Monténégro prend les devants grâce à Grbic (1-0).

17h46 : C’est partiiiiiiiii, allez, foncez vers le bronze mesdames !

17h44 : Et hop, la Marseillaise vient de retentir, on sent l’équipe de France extrêmement concentrée dans cet avant-match. Ça ne va pas tarder à commencer.

17h43 : Enoooooorme ambiance mise par les supporteurs monténégrins, mais les Bleues sont clairement habituées à avoir la foule contre elles dans cette compétition.

17h41 : Ce sera le tout dernier match sous le maillot monténégrin de l’ailière droite Jovanka Radicevic (36 ans), icône absolue de la sélection.

17h37 : A noter que durant la phase de groupe de cet Euro, les joueuses tricolores ont largement dominé le Monténégro (27-19) à Skopje. Autant vous dire qu’une défaite ce soir de nos Bleues serait une sacrée déception… On écoute le coach Krumbholz.

17h35 : Sans surprise, la France va repartir avec la même équipe de départ cet aprem contre le Monténégro.

17h30 : Hellooooooo les gens, on se retrouve comme prévu à 15 minutes de ce match pour la troisième place de l’Euro 2022. Objectif médaille de bronze pour les Bleues ! Ça resterait une déception au vu de ces deux premiers tours parfaitement maîtrisés, mais ça serait tout de même un joli lot de consolation pour la bande à Olivier Krumbholz.

8h00 : Salut à toutes et tous et bon dimanche !

C’est le grand jour pour l’ouverture officielle de la Coupe du monde de football, mais le sport ne se limite pas à ça. C’est pourquoi nous sommes ensemble pour suivre cette petite finale de l’Euro 2022 de handball féminin entre l’équipe de France et le Monténégro. Pour finir leur aventure sur le podium, ce dimanche (17h45) à Ljubljana (Slovénie) les filles d’Olivier Krumbholz doivent se racheter après la claque reçue en demi-finale face à la Norvège (20-28), leur bête noire. Le sélectionneur tricolore a prévenu : il faudra retrouver de l’efficacité offensive pour ne pas revivre la même déception que vendredi. La troisième place en dépend.

» Rendez-vous aux alentours de 17h30 pour suivre cette petite finale ensemble les amis.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *