• Home
  • Rétrospective – Le grand roman de 2022, année frénétique

Rétrospective – Le grand roman de 2022, année frénétique

0 comments

Grand chelem pour les Bleus, sacre européen pour La Rochelle, premier Brennus à Montpellier, mondial féminin en Nouvelle-Zélande, grands exploits en Tournée, petites affaires, gros scandales ou transferts fracassants : l’année 2022 fut riche, très riche en événements…

Janvier

  • Le retour des jauges dans les stades

Le premier ministre Jean Castex annonce fin décembre 2021 de nouvelles mesures pour lutter contre un rebond de l’épidémie de Covid-19. Les jauges pour limiter le nombre de spectateurs dans les stades font leur retour avec 5 000 personnes maximum autorisées pour les enceintes sportives en extérieur et 2 000 personnes pour les salles intérieures. Emmanuel Eschalier, directeur général de la Ligue Nationale de Rugby (LNR), craint alors des répercussions économiques lourdes ​pour les clubs du Top 14. La Fédération est aussi inquiète de cette nouvelle mesure quelques semaines avant le début du Tournoi des 6 Nations. Le 4 janvier, un amendement pour la mise en place d’une jauge proportionnelle à la capacité des stades, est finalement rejeté à l’Assemblée nationale. Finalment, le 20 janvier, le premier ministre annonce la fin du port du masque à l’extérieur et des jauges dans les stades à partir du 2 février.

Et aussi

2 janvier Bernard Goutta est nommé manager du SU Agen alors que le club est en chute libre en Pro D2.

8 janvier Match magnifique entre le Racing 92 et Clermont. Après quatre défaites consécutives, les Franciliens s’imposent finalement 33 à 28 lors de cette 15e journée du Top 14.

22 janvier L’EPCR décide d’annuler la rencontre entre Toulouse et Cardiff lors de la 4e journée de la phase de poule en raison du nombre de joueurs positifs au Covid-19 dans les rangs toulousains, permettant ainsi à l’équipe galloise de l’emporter 28 à 0. Pourtant, le club français était en mesure d’aligner une équipe selon les critères mis en place par l’EPCR.

24 janvier Les joueurs du XV de France sont en stage de préparation du Tournoi des 6 Nations mais doivent composer avec le variant Omicron. Dix joueurs sont positifs au Covid-19, dont Romain Ntamack et Antoine Dupont..

Février

  • Le départ de Carbonel à Montpellier est acté

Après plusieurs mois de mauvais résultats et d’incompréhension dans les rangs du RC Toulon, c’est un nouveau coup de massue qui s’abat sur les supporters varois le 12 février. En effet, le départ pour Montpellier de Louis Carbonel est acté. C’est un enfant du club qui quitte les Rouge et Noir à contre cœur alors qu’il était toujours sous contrat avec son club formateur pour deux saisons supplémentaires.

Et aussi

3 février Xavier Garbajosa s’engage à Lyon pour remplacer Pierre Mignoni à l’issue de la saison.

4 février Mohamed Haouas est condamné à dix-huit mois de prison avec sursis et 15 000 euros d’amende pour une série de cinq cambriolages de bureaux de tabac montpelliérains avant le début de sa carrière.

6 février Les Bleus lancent leur Tournoi des 6 Nations par une large victoire face à l’Italie (37-10).

7 février Toulon est dernier du Top 14 après sa défaite à domicile face à Castres (10-22).

24 février La rencontre du Tournoi B devant opposer la Géorgie et la Russie à Moscou est reportée par Rugby Europe. L’institution annonce le lendemain suspendre toutes ses activités en Russie en raison de la guerre en Ukraine.

Mars

  • 10e Grand Chelem pour les Bleus

Jusqu’à ce Tournoi 2022, le XV de France est poursuivi par une image de perdant magnifique. Un Tournoi 2021 terminé à une honorable deuxième place mais deux défaites face à l’Ecosse et l’Angleterre, après les succès contre l’Italie et contre l’Irlande à l’Aviva, sonnent comme une piqûre de rappel quant au chemin et au travail à fournir pour s’approcher des sommets. Les Bleus finissent par arracher une dernière victoire face au pays de Galles mais trop tard pour espérer un succès final.

La tournée d’été en Australie se solde aussi par un échec dans la série mais avec une victoire décrochée sur le fil dans le deuxième test.
Les Bleus finissent l’année sur une « Autumn Nations Cup » 2021 prometteuse avec des victoires face à l’Italie et l’Ecosse mais, au moment de se confronter à l’Angleterre, ils se prennent une fois encore les pieds dans le tapis défaits 22 à 19.

Il manque donc à cette équipe un vrai succès de premier ordre. C’est chose faite lors du Tournoi. La bande à Fabien Galthié décroche son dixième Grand Chelem, son quatrième en configuration 6 Nations après ceux de 2002, 2004 et 2010. Elle bat successivement l’Italie 37 à 10, l’Irlande 30 à 24, l’Ecosse 36 à 17, le pays de Galles 13 à 9 et l’Angleterre 25 à 13. Le sélectionneur l’a annoncé quelques semaines avant dans une formule aussi explicite que lapidaire : « Nous voulons gagner. » Les Bleus, emmenés par Antoine Dupont, sont irrésistibles. « Le pack bleu fait peur » titre-on en page 2 de Midi Olympique après le succès face à l’Ecosse, jusqu’à ce Stade de France qualifié de 16e homme au soir du triomphe tricolore face à l’Angleterre. Enfin, Antoine Dupont est désigné meilleur joueur de l’édition.
Au lendemain de ce Tournoi, les Bleus se présentent enfin, en cette année pré Coupe du monde, comme une équipe en plein renouveau, en pleine confiance et en progression constante.

Et aussi

1er mars En raison du conflit en Ukraine, World rugby décide de suspendre les sélections nationales russes et biélorusses de toute conpétition internationale jusqu’à nouvel ordre.

5 mars Pau, au cœur de lma 20e journée de Top 14, réalise l’exploit de battre l’UBB à Chaban-Delmas en inscrivant trois essais

19 mars Assassinat de Federico Martin Aramburu par un délinquant proche des mouvements d’extrême droite.

23 mars Fabien Galthié annonce officiellement sa prolongation de contrat avec la FFR pour quatre saisons.

 

Avril

  • Les Anglaises survolent le Tournoi et douchent les Bleues

Les Bleues marchent dans les pas de garçons en se présentant à Bayonne, pour le dernier match de leur Tournoi, avec de vrais espoirs de grand chelem face à leur bête noire, les Anglaises. Des espoirs nourris par les victoires, larges face à l’Italie 39 à 6, l’Irlande 40 à 5, l’Ecosse 28 à 8 et le pays de Galles 33 à 5. Hélas, les filles de France ne parviennent toujours pas à franchir le cut face aux coéquipières d’Emily Scaratt, la centre, pièce maîtresse du groupe anglais qui remporte le Grand Chelem.

Certes Laure Sansus est élue meilleure joueuse de cette édition mais la pilule a du mal à passer côté FFR. Les coachs Samuel Cherouk et Stéphane Eymard en feront d’ailleurs les frais quelques semaines plus tard en étant remplacés par Thomas Darracq et David Ortiz auxquels viendra s’ajouter Gaëlle Mignot, le tout sous les ordres d’Annick Hayraud.

  • Pierre-Louis Barassi s’engage à Toulouse

Le trois-quarts centre international de Lyon accorde un long entretien à Midi Olympique sur les raisons de son départ pour Toulouse mais aussi sur sa saison avec Lyon dont le parcours en Challenge européen continue. Il dit son besoin de se mettre en danger en changeant d’environnement à un an de la Coupe du monde.

\ud83d\udea8 “Je pars à Toulouse pour continuer à progresser” \ud83d\udd34\u26ab\ufe0f

De sa contribution indirecte au Grand Chelem des Bleus à sa future aventure toulousaine, Pierre-Louis Barassi n’a éludé aucun sujet.

\ud83d\udde3 Entretien à lire ici > pic.twitter.com/LPXzEx01FL

— Midi Olympique (@midi_olympique) April 18, 2022

Et aussi

2 avril Bordeaux-Bègles et La Rochelle en décousent lors d’un derby de l’Ouest pour le compte de la 22e journée de Top 14. De ce bras de fer, les Maritimes sortent vainqueurs 16 à 15 en terres bordelaises. Les Rochelais préparent déjà leur fin de campagne européenne.

2 avril Un peu avant la mi-temps de ce choc, sur le bord de touche, la confrontation prend aussi des allures de règlement de compte avec une altercation entre les managers des deux équipes. Christophe Urios côté bordelais, Ronan O’Gara côté rochelais échangent quelques amabilités qui se solderont par une petite gifle du premier envers le second 13 avril Sortie en salle du film documentaire tout en noir et blanc sur le Stade toulousain, « Le Stade ».

22 avril En Pro D2, au soir du vendredi 22 avril, Narbonne est officiellement relégué en Nationale après sa défaite à domicile contre Oyonnax 13 à 28. Les remous n’ont pas fini de secouer le club qui doit se trouver un ou plusieurs nouveaux présidents démissionnaires.

26 avril J- 500 avant la Coupe du monde de rugby en France.

Mai

  • La Rochelle, roi d’Europe !

On attribue cette citation à bien des auteurs ou hommes politiques: «Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait». C’est en réalité une fulgurance de l’écrivain américain Mark Twain et cela colle parfaitement à ce que les Rochelais ont réalisé le samedi 28 mai au stade Vélodrome de Marseille.

On disait le Leinster tout-puissant et invincible : sûrs de leur fait, les Maritimes ont bâti un plan ambitieux dans le combat mais pas seulement, pour surprendre les Irlandais et enrayer leur superbe machine. Première mission réussie.
Dès lors, l’exploit était là, à portée de doigts. Ce sont ceux d’Arthur Retière qui concluait finalement le travail. D’un dernier appui rageur proche de la ligne, d’un bras tendu et un ballon aplati in extremis, l’ailier rochelais (entré à la mêlée) offrait à une minute du terme le sacre européen à son club et à tout un peuple, ivre de joie. Folie dans le stade et bientôt furie sur le vieux port, où les joueurs allaient être accueillis en rock stars !

Et aussi

2 mai C’est officiel: l’Espagne, qualifiée sur le terrain pour la Coupe du monde 2023, est disqualifiée sur tapis vert et pour la deuxième fois consécutive. La raison, toujours la même : avoir fait jouer un joueur (Gavin Van den Berg) non éligible. Dans la foulée, la fédération espagnole fait appel et son président Alfonso Feijoo annonce sa démission à venir.

8 mai Au terme d’une soirée de fin de saison, le troisième ligne samoan de Montauban Kelly Meafua saute d’un pont de la ville et se noie. Un décès tragique qui, par-delà la douleur, ouvre un débat autour des excès des rugbymen en troisième mi-temps.

14 mai Dès l’annonce des tableaux de phase finale, l’affaire s’annonçait corsée : en Champions Cup, Toulouse devrait éliminer tour à tour l’Ulster, le Munster et le Leinster s’il souhaitait voir la finale. Les deux premières étapes ont été validées non sans mal : une victoire dans les dernières secondes à Belfast, puis une qualification arrachée sans succès face aux hommes de Limerick, après une séance de tirs au but entrée dans la légende de la compétition européenne. Troisième marche, la plus haute: le Leinster à l’Aviva stadium de Dublin. Impuissants et corrigés (40-17), les Toulousains abandonnent leur titre de champion d’Europe.

Les Leinstermen de Jonathan Sexton ont récité leur rugby dans un match sublime contre des Toulousains dépassés.
Les Leinstermen de Jonathan Sexton ont récité leur rugby dans un match sublime contre des Toulousains dépassés.
Icon Sport – ActionPlus

16 mai Plombés par la lourde défaite en «finale» du Tournoi des 6 nations et surtout des tensions internes au staff, les deux entraîneurs du XV de France Samuel Cherouk et Stéphane Eymard sont écartés du XV de France féminin, à seulement cinq mois du Mondial en Nouvelle-Zélande. C’est leur «opposant» Thomas Darracq qui prend la tête des Bleues.

23 mai Après seize années au Stade français, seul club dont il a porté les couleurs en professionnel, l’emblématique troisième ligne international Antoine Burban (35 ans, 4 sélections) annonce sa retraite dans les colonnes de Midi Olympique. «Ma tête et mon corps ont dit stop.» A Paris, une page se tourne.

Juin

  • Bayonne, Aviron d’élite
     

La relégation actée un an plus tôt (2021) gardera à jamais le parfum du traumatisme pour le peuple bayonnais, dans une fin de saison au scénario hitchcockien jusqu’à cette séance de tirs au but, perdue face au voisin biarrot. Douze mois plus tard, Bayonne n’a pas oublié mais déjà pansé cette plaie.

Mariano Galarza soulève le bouclier après une finale largement dominée par l'Aviron bayonnais.
Mariano Galarza soulève le bouclier après une finale largement dominée par l’Aviron bayonnais.
Icon Sport – Anthony Bibard

Aux avants-postes toute la saison, l’Aviron n’avait trouvé qu’un seul adversaire à sa mesure : le Stade montois, qu’il retrouvait justement en finale de Pro D2. Une rencontre qui n’a jamais réellement caché son verdict.
Dominateurs de bout en bout, face à des Landais qu’ils s’étaient lentement construits en ennemis, les Basques écrasaient cette finale (49-20). Victoire imparable et retour immédiat dans l’élite. Mission accomplie pour le manager Yannick Bru, qui pouvait alors quitter le club l’esprit libre.

Et aussi

4 juin La division Nationale nouvellement créée a trouvé le deuxième champion de son histoire : après Bourg-en-Bresse, Massy et sacré et retrouve le monde professionnel. L’issue logique d’une saison dominée de bout en bout.

4 juin Toulouse a abandonné tous ses titres en cette année 2022. Chez les hommes, tout du moins. Car chez les filles, c’est carton plein : déjà sacrées le même jour en moins de 18 ans et en réserve, les Toulousaines renversent leurs voisines de Blagnac en finale d’Elite 1. Un essai de Reulet après la sirène leur octroie le premier titre d’Elite 1 de leur histoire.

4 juin Vannes, installé depuis plusieurs saisons en Pro D2, est la tête de proue du rugby en Bretagne. Depuis ce mois de juin 2022, il faut aussi compter avec Rennes. Invité surprise en finale de Fédérale 1 après sa victoire contre Périgueux en demi-finale de Fédérale 1 (20-16), le REC entre dans la lumière et accède à la division Nationale.

12 juin Incroyable exploit des jeunes Aurillacois. Petit Poucet de la catégorie Espoirs Elite, au milieu des gros bras du Top 14, les jeunes cantaliens font tomber le Stade toulousain en finale (37-26), après s’être offert les scalps de Clermont et Perpignan aux tours précédents. Champions, contre toute logique.

12 juin Contraint d’en passer par un barrage pur espérer se maintenir en Top 14, Perpignan valide cette étape sans trembler. Sur la pelouse du Stade montois, l’Usap surclasse son adversaire landais (41-16). Dans l’histoire, les Catalans sont les premiers issus du Top 14 à faire respecter la hiérarchie et remporter ce barrage d’accession.

19 juin Il avait été le premier capitaine de Galthié, avec succès. Avant de se blesser gravement et de disparaître des radars de longs mois. Au soir du 19 juin, la confirmation que tout le monde attendait tombe: Charles Ollivon sera du voyage au Japon, pour la tournée des Bleus. Pour son retour, il retrouvera même le brassard de capitaine.

19 juin Avec une majorité de Français et le staff des Bleus, les Barbarians «anglais» dominent le XV de la Rose à Twickenham, dans une orgie de rugby (52-21).

24 juin 2022 restera unique dans l’histoire du MHR. Au Stade de France, dans une finale «remake» de 2018, Montpellier domine Castres (29-10, 3 essais à 1) et s’adjuge le premier Bouclier de Brennus de son histoire. Joli cadeau d’adieux à Guilhem Guirado et Fulgence Ouedraogo, qui prennent la sortie de leur carrière par la grande porte.

Juillet

  • L’équipe de France poursuit sa série !

Alors que les Montpelliérains sont encore occupés à fêter leur titre de champion de France, l’heure n’est pas au farniente pour tout le monde. En ce mois de juillet caniculaire, le XV de France part pour un long voyage au pays du Soleil levant pour y affronter deux fois les Cherry Blossoms. Deux matchs et autant de victoires pour porter la série en cours à dix succès. Les Bleus soldent ainsi une saison 2021-2022 parfaite.

  • Le dernier espoir brisé de l’Espagne

Malgré tous ses efforts, l’équipe nationale d’Espagne ne participera pas à la Coupe du monde 2023 en France. Le verdict est tombé en ce début juillet, World Rugby rejetant la demande de la Fédération espagnole d’annuler la sanction prise à son encontre. Qualifiée sur le terrain, l’Espagne avait été déclassée en raison d’un problème d’éligibilité d’un de ses joueurs, Gavin Van den Berg. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, c’est la sélection roumaine qui aura le plaisir de participer à la Coupe du monde en France.

Et aussi

1er juillet Énorme coup du Racing 92 sur le marché des transferts : le Borderlais Cameron Woki signe pour le club de Jacky Lorenzetti avec effet immédiat.

2 juillet Les Barbarians, avec une équipe composée en grande partie de joueurs de Pro D2, s’inclinent à Houston face aux États-Unis (26-21).

21 juillet Inauguration du train de la Coupe du monde de rugby 2023 qui fera halte dans 51 villes sur un périple de 114 jours.

Août

  • Les clubs pros fourbissent leurs armes

Les vacances sont bel et bien finies. De Bayonne à Montauban, de Massy à Toulouse, chacun peaufine ses derniers réglages pour entrer dans le vif du sujet des deux championnats d’élite, dont les reprises sont imminentes. Par ailleurs, sur les plages, se multiplient les tournois de Beach Rugby, comme à Gruissan où une centaine d’équipes de garçons et de filles s’affrontent sur la plage des chalets. On voit aussi fleurir les tournois de rugby à VII, au premier rang desquels les étapes de Perpignan et de La Rochelle, qualificatives pour l’InExtenso Supersevens. Deux étapes remportées haut la main par Pau puis Monaco, des formations qui ont élevé le rugby à VII au rang d’art !

  • L’exploit de l’Argentine qui bat les blacks !

Mine de rien, c’est l’exploit rugbystique de l’été. Le 27 août, l’Argentine a battu les All Blacks chez eux pour la première fois de son histoire (18-25). Emmenés par un immense Emiliano Boffelli auteur de 20 des 25 points des siens, les Pumas ont affiché une très belle sérénité. Mais une équipe de rugby, ce n’est pas qu’un buteur et les Argentins l’ont bien prouvé. En plus d’un artilleur de haut niveau, ils se sont appuyés sur leur solidarité habituelle pour rendre les attaquants noirs inoffensifs. Les Blacks rongés par les doutes et qui replongeaient là dans les travers qu’on leur connaissait depuis le début de l’année. La victoire obtenue la semaine précédente par les hommes de Ian Foster n’était donc qu’un feu de paille et les Argentins se sont faits un plaisir de montrer au monde que les « Tout Noir » n’étaient plus aussi souverains qu’à leur apogée. Au terme de cette troisième journée, l’Argentine s’installait en tête du Rugby Championship. Magnifique !

  • Les Bleues multiplient les stages

À quelques mois du Mondial, qui allait se tenir du 8 octobre au 12 novembre 2022, les filles de France préparaient activement leur tournoi sous la chaleur du mois d’août. Réunies d’abord à Marcoussis pour un stage de travail intense, les Bleues devaient « retrouver le projet, le ballon et le contact tout en continuant la préparation athlétique », selon les mots de leur sélectionneur. Après quelques jours de congé bien mérités, les filles se sont retrouvées en Andorre, « partie centrale de la préparation », avec une « charge importante » et un « retour plus important sur le projet de jeu ». Elles ont ensuite conclu leur préparation par un dernier stage effectué à Nice, avec une double opposition contre l’Italie soldée par une victoire à Nice et une défaite à Biella la semaine suivante.

Et aussi

6 août Lancement du Rugby Championship.

26-27 août Le « Village Rugby » est à Toulouse. C’est la fête sur le parvis du Stadium où les animations s’enchaînent pour promouvoir France2023. Initiation rugby et rencontre avec les joueurs pour les plus jeunes, tournois de rugby à toucher, présentation du trophée Webb-Ellis pour les plus grands, il y en a eu pour tous les goûts !

Septembre

  • Le Top 14 reprend ses droits !

Après la traditionnelle séquence des matchs amicaux, le week-end du 3-4 septembre marque le grand lancement du Top 14 version 2022-2023. Une première journée qui compte quelques affiches alléchantes comme La Rochelle – Montpellier, opposant d’emblée le champion d’Europe au champion de France, ainsi que le déplacement du Stade toulousain à Bordeaux-Bègles. Deux chocs qui ont tenu leurs promesses en termes de suspense puisqu’ils se sont soldés par deux courtes victoires : celle des Rochelais sur les Cistes (26-22), et celle du Stade toulousain sur l’UBB d’un tout petit point (25-26). Une défaite que les Girondins ont traînée pendant des longues semaines, voire des mois. Autre victoire à l’extérieur, celle de Lyon sur la pelouse de Brive (27-31).

  • Les All Blacks font redescendre les Pumas sur terre

Une semaine après avoir concédé une défaite historique contre les Pumas sur leur sol, à Christchurch, les All Blacks ont remis les pendules à l’heure en prenant leur revanche à Hamilton, au Waikato Stadium. Piqués comme jamais par les innombrables critiques dont ils ont fait dans les médias – le sélectionneur Ian Foster et le capitaine Sam Cane en tête – les Néo-Zélandais ont déchaîné leur colère sur des Pumas qui n’ont pas touché terre de toute la partie, comme en témoigne le résultat : 53 à 3 en faveur des Tout Noir, avec sept essais marqués à la clé marqués par Ethan de Groot, Ardie Savea, Caleb Clarke, Rieko Ioane, Jordie Barrett, Brodie Retallick et Beauden Barrett. En face, l’ailier Emiliano Boffelli n’a marqué qu’une pénalité, à la demi-heure de jeu. Une déroute qui a donné un sacré coup sur la tête des Argentins qui, derrière, ont perdu leur double confrontation contre les Sud-Africains, à Buenos Aires et à Durban.

Et aussi

8 septembre Yoram Moefana prolonge son aventure avec l’UBB. Recruté par l’Union Bordeaux Bègles lors de l’été 2019, Yoram Moefana choisit de poursuivre l’aventure avec les Girondins jusqu’en 2025. Âgé de 22 ans, le trois-quarts centre sort tout juste d’une saison XXL durant laquelle il a disputé 18 matchs sous le maillot Bordeaux & Blanc. Cet exercice réussi lui a notamment permis de s’installer dans le XV de France et de participer au Grand Chelem 2022.

12 septembre Bernard Laporte a rendez-vous au tribunal correctionnel de Paris pour la deuxième partie de son interrogatoire dans le cadre de son affaire judiciaire.

24 septembre Dans un Rugby Championship plus ouvert et disputé qu’à l’accoutumée, les All Blacks remportent finalement la compétition grâce à un petit point d’avantage sur les Sud-Africains avec 19 points au classement contre 18 pour les hommes du sélectionneur Jacques Nienaber. Un succès rendu possible grâce à une dernière victoire bonifiée contre les Australiens, 40 à 14 à l’Eden Park d’Auckland.

Octobre

  • Malgré la tempête en interne, les Bleues taillent leur route en Nouvelle-Zélande

Auteures d’un premier match amical moyen et défaites par les Italiennes pour le compte du second, les Françaises n’ont pas rejoint la Nouvelle-Zélande avec la confiance escomptée, bien loin de là. Malgré tout, elles réussissent leur entrée dans la compétition en remportant largement, le 8 octobre, leur premier match contre les Sud-Africaines sur le score de 40 à 5. Malgré cela, la performance n’est pas du goût du sélectionneur Thomas Darracq qui demande à repousser l’annonce de la composition pour le match suivant face à l’Angleterre afin d’organiser une féroce opposition entre Bleues à seulement quatre jours de ce choc des phases de poules.

Le management de Thomas Darracq a largement été dénoncé par le groupe tricolore avant et pendant la Coupe du monde.
Le management de Thomas Darracq a largement été dénoncé par le groupe tricolore avant et pendant la Coupe du monde.
Icon Sport – Baptiste Fernandez

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase des Bleues, déjà usées depuis de longs mois par le management brutal du sélectionneur, qui a créé une ambiance délétère au sein du XV de France Féminin. Face à l’urgence de la situation, les joueuses décident d’en avertir la DTN à Marcoussis. Christophe Reigt arrive en même temps en Nouvelle-Zélande et face aux vifs désaccords, reprend la main sur la situation. Enfin apaisées, les Bleues se resserrent et livrent un match impressionnant d’engagement face aux Anglaises (défaite 7-13, 214 plaquages réalisés) malgré les blessures de Romane Ménager et Laure Sansus, et lancent leur compétition. En suivant, elles corrigent les Fidji (44-0) le 22 octobre pour leur dernier match de poule et balayent les Italiennes en quarts (39-3) le 29 octobre.

  • Michael Hooper prend la parole après son burn-out

Ce fut l’annonce choc qui secoua le Rugby Championship avant même que celui-ci ne commence. 48 heures avant d’affronter l’Argentine à Mendoza le 6 août, le capitaine australien Michael Hooper, véritable légende vivante du rugby Green and Gold, a annoncé son retrait du groupe pour des raisons personnelles : « Bien que cette décision n’ait pas été prise facilement, je sais que c’est la bonne pour moi et pour l’équipe à ce stade. Toute ma carrière, j’ai cherché à faire passer l’équipe en premier et je ne me sens pas capable d’assumer mes responsabilités pour le moment dans mon état d’esprit actuel », expliquait-il dans un communiqué diffusé par sa fédération. Remplacé par James Slipper, Hooper n’est revenu que deux mois plus tard, à l’occasion de la tournée des Wallabies dans l’hémisphère Nord.

Le capitaine historique de l'Australie Michael Hooper a quitté le groupe "pour des raisons personnelles" avant de s'exprimer à ce sujet plusieurs mois plus tard.
Le capitaine historique de l’Australie Michael Hooper a quitté le groupe “pour des raisons personnelles” avant de s’exprimer à ce sujet plusieurs mois plus tard.
Icon Sport – Spi

Il a fini par prendre la parole le 25 octobre, peu après son retour à la compétition, afin de revenir sur cet épisode : « Cela fait longtemps que je joue et de nombreux changements sont arrivés dans ma vie cette année. J’avais beaucoup de choses en tête au moment de partir en Argentine. Et ce n’était pas l’endroit où je voulais être pour régler ces questions. J’avais besoin d’être en famille, et d’avoir du temps pour régler ces questions. Cela ne veut pas dire que je suis parfaitement guéri aujourd’hui. Cela ne marche pas comme ça. Je sais que ce que je dis peut paraître vague, mais je suis toujours en train de régler ces questions. »

Et aussi

5 octobre La société qui emploie les membres du club anglais de Worcester ainsi que les joueurs a été placée ce mercredi en liquidation judiciaire. Ces derniers peuvent désormais signer dans d’autres clubs de Premiership. Une mise en liquidation justifiée par une plainte du fisc anglais pour une dette fiscale de 6 millions de livres (6,8 millions d’euros).

11 octobre Claude Atcher, mis en cause pour des « pratiques managériales alarmantes » depuis juin, est officiellement démis de ses fonctions de directeur général du prochain Mondial en France à l’issue d’un vote du conseil d’administration extraordinaire du comité d’organisation de la Coupe du monde de rugby.

15 octobre Après une large défaite concédée à domicile contre Toulouse (7-45) le CA Brive publie un communiqué laconique dans lequel il annonce, en trois lignes, qu’il « met à pied à titre conservatoire » son manager Jeremy Davidson. Le communiqué poursuit et conclut ainsi : « Le staff actuel poursuit ses missions avec l’objectif d’améliorer les résultats du club. L’ensemble du CA Brive est focalisé sur la préparation du déplacement à Paris pour affronter le Stade français. »

17 octobre Douze jours après l’annonce de la mise en liquidation judiciaire de Worcester, c’est au tour du club des Wasps de connaître le même sort. Deux administrateurs ont été nommés et ont été contraints de licencier immédiatement 167 salariés, dont tous les membres de l’effectif et du staff. Selon la presse anglaise, le club avait notamment fait défaut sur le remboursement d’un emprunt de 40 millions d’euros.

Novembre

  • Série record pour les Bleus…

C’est au terme d’une année 2022 parfaite que le XV de France de Fabien Galthié s’est offert un record absolu : celui du nombre de victoires consécutives, actuellement fixé à 13, après une tournée automnale qui vit les Bleus triompher au bout du suspense de l’Australie le 5 novembre (30-29), puis des champions du monde sud-africains (30-26) avant la cerise sur le gâteau déposée face au Japon (35-17). Une série évidemment remarquable et du meilleur augure à moins d’un an de la Coupe du monde 2023, les Bleus de Dupont et Ollivon semblant plus que jamais déterminés à marquer l’histoire.

  • … et cruelle demie pour les Bleues

Elle arriva finalement du bout du monde où, sur fond de dissensions difficilement dépassées entre le sélectionneur Thomas Darracq et ses joueuses cadres, le XV de France féminin a encore échoué à décrocher son Graal, s’effondrant une nouvelle fois au stade des demi-finales face aux futures championnes des Black ferns sur la pelouse de l’Eden Park, à l’image de ce deux contre un non joué par Filopon à la dernière minute ou cette balle de match manquée par Drouin. Elles remportent néanmoins la médaille de bronze en étrillant le Canada (39-3) dans le match pour la troisième place.

Et aussi

12 novembre Victoire historique de l’Italie face à l’Australie à Florence, 28-27

15 novembre Officialisation du limogeage de Christophe Urios par l’Union Bordeaux-Bègles sur fond de tensions larvées avec les cadres de son groupe.

19 novembre Exploit de la Géorgie, victorieuse pour la première fois de son histoire au pays de Galles (12-13).

Décembre

  • Bernard Laporte et Mohed Altrad condamnés par la justice

Moins que sur le terrain, c’est malheureusement dans les coulisses et les prétoires que le rugby français s’est illustré pendant la Coupe du monde de football au Qatar, avec l’ultra-médiatisé procès « Altrad-Laporte », pour lequel la présidente de la 32e chambre d’audience du tribunal correctionnel de Paris Rose-Marie Hunault a livré son délibéré le 13 décembre. Reconnus coupables, Laporte et Altrad ont ainsi été respectivement condamnés à deux ans et 18 mois de prison avec sursis, ainsi que de 75 000 et 50 000 euros d’amende. Un verdict immédiatement interjeté en appel par les deux hommes, suffisant pour permettre à Laporte de rester en fonction jusqu’au prochain procès, prévu courant 2024 ?

Bernard Laporte sort de son procès après avoir été condamné.
Bernard Laporte sort de son procès après avoir été condamné.
Icon Sport – Hugo Pfeiffer

La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera ne l’entendait pas de cette oreille, qui fit peser une énorme pression jusqu’à obtenir une mise en retrait du président de la FFR au terme d’une entrevue le 22 décembre. « La ministre a exprimé à Bernard Laporte que la mise en retrait intervenant jusqu’à la décision pénale définitive devait impérativement être associée de toutes les garanties nécessaires à son effectivité et que le choix d’un président délégué devait en tout état de cause faire l’objet d’une validation démocratique par les clubs », précisait le ministère par communiqué. De fait, un président délégué sera proposé aux clubs à l’occasion du dernier bureau fédéral de Bernard Laporte le 6 janvier prochain, les 1490 entités que compte le rugby français étant alors appelées à valider (ou non) ce candidat lors d’une consultation électronique qui se tiendra dans la semaine du 23 au 27 janvier.

  • Les Sud-Africains en Champions Cup

Sinon, côté terrain, la Champions Cup prenait un tournant historique avec les premiers matchs disputés par les franchises sud-africaines, nouvelle étape avant une future Coupe du monde des clubs. C’est ainsi que Lyon eut le redoutable honneur de devenir la première équipe tricolore à poser ses valises pour un match en Afrique du Sud face à une ancienne franchise du Super Rugby (défaite avec double bonus sur la pelouse des Bulls, 42-36) tandis que Clermont devint la première équipe à gagner une rencontre officielle face aux Stormers, (24-14).

Contre Lyon, la première équipe à se déplacer en Afrique du Sud pour la Champions Cup, le demi de mêlée des Bulls van der Linde a inscrit un doublé.
Contre Lyon, la première équipe à se déplacer en Afrique du Sud pour la Champions Cup, le demi de mêlée des Bulls van der Linde a inscrit un doublé.
Icon Sport – Steve Haag

Et aussi

18 décembre Lors d’un tournoi UNSS, le jeune joueur du Stade bagnérais Mathias Dantin (17 ans) se retrouve tétraplégique des suites d’un plaquage, suscitant une vive émotion.

22 décembre Patrice Collazo est nommé nouveau manager du CA Brive en remplacement de Jeremy Davidson, mis à pied depuis deux mois.

28 décembre Après un long suspense, l’ailier du XV de France Damian Penaud annonce sa décision de rejoindre l’UBB au terme de sa saison avec Clermont.

About the Author

Follow me


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}